Remboursement du dosage de la vitamine D : un communiqué des sociétés savantes

Ce document est un communiqué commun de la Néphrologie et de la Société Francophone de Dialyse qui commente la récente décision de l’UNCAM publiée le 14 août 2014 au Journal Officiel de limiter le dosage de la 25- hydroxyvitamine D (25OHD) à quelques indications seulement qui a fait suite à un rapport de la HAS motivé par la très forte augmentation du nombre de prescriptions de ce dosage et par le coût exorbitant généré par leur remboursement.

Dosage de la vitamine D en France : histoire d’une régression

Ce document a pour but d’informer clairement les néphrologues sur les actions qui ont été tentées par les Sociétés Savantes. Les néphrologues peuvent informer à leur tour leurs patients.
L’histoire commence lors de la publication du rapport de la Haute Autorité de Santé (HAS) le 30 octobre 2013 (document 1 page 71) accompagné d’un communiqué de presse intitulé « La HAS ne reconnaît pas d’utilité au dosage de vitamine D en routine ».
Que penser des contradictions entre les conclusions de ce rapport HAS et le « Guide du parcours de soins : maladie rénale chronique de l’adulte » publié par la même HAS en février 2012 préconisant à 5 reprises dans le texte le dosage de la 25OHD (document 2).
Lire la suite…

  • Document 1 : Rapport de la HAS sur le dosage de la vitamine D (octobre 2013)
  • Document 2 : Guide du Parcours de soins : Maladie Rénale Chronique (Février 2012)
  • Document 3 : Argumentaire des néphrologues experts (Juillet 2014)
  • Document 4 : Editorial , signé J.C. Souberbielle et 81 co-signataires (A paraître)

Exemples de protocoles en lien avec l’administration de fer intraveineux en hémodialyse

Bilan d’une enquête de matériovigilance concernant le risque de réactions allergiques lié aux dialyseurs

L’Equipe produits des dispositifs médicaux des plateaux techniques de la Direction des dispositifs médicaux de diagnostic et des plateaux techniques de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) publie le 14 novembre le Bilan d’une enquête de matériovigilance concernant le risque de réactions allergiques lié aux dialyseurs à destination des professionnels de santé.

« sunshine act » à la française

Publication du « sunshine act » à la française : Dans le but d’améliorer la transparence et de prévenir les conflits d’intérêts, tout avantage d’une valeur supérieure ou égale à 10 € TTC sera rendu public, ainsi que sa nature (repas, invitation, livre, cadeau…) ou l’existence d’une convention (dont les conventions de recherche). Cette publication se fera sur un site internet unique et restera visible 5 ans. Ceci devrait entrer en vigueur à partir du jeudi 23 mai.